90 835 visites 2 visiteurs

Euroleague: ESBVA se déplace à Koursk (russie)

18 octobre 2017 - 12:41

Ce mercredi, à 18 heures, (française), les Guerrières de l’ESBVA-LM entreront, pour disputer leur deuxième rencontre d’Euroligue de la saison, sur le parquet de la Dynamo Arena de Koursk.

  • Le Dynamo Koursk est champion d’Europe en titre.
  • Le Dynamo Koursk a gardé toutes ses joueuses majeures… et s’en est même offert une de plus (voir plus loin)
  • Le Dynamo Koursk est donné, sur les sites de pronostics, favori de l’Euroligue 2018.

Le décor est planté. On pourrait presque interrompre ici la présentation de cette rencontre en concluant que ce sera le match le plus difficile de toute la campagne d’Euroligue de l’ESBVA-LM.

La sacre 2017 du Dynamo Kursk

Mais ça serait d’abord dommage de se priver de l’évocation de quelques unes des stars de cette nouvelle dream team, qui, pour avoir conservé son effectif de l’an dernier, est parfaitement huilée, sous la direction de l’Espagnol Lucas Mondelo, multititré en club et avec son équipe nationale. On pourrait les citer toutes, mais, pour se limiter, on évoquera les Américaines Angel Mc Coughtry (MVP du final four 2017, double championne olympique à Londres et Rio), Nneka Ogwunique (meilleure rebondeuse de la finale 2017, championne du monde 2014) et la Russo-américaine Epiphanny Prince ; l’Espagnole Ana Cruz ; la Russe Elena Kirileva ou la Française Héléna Ciak. Comme si ça ne suffisait pas, l’équipe russe s’est « juste », cette année, attachée les services de Sonja Petrovic, jusque là joueuse vedette de Prague et de l’équipe nationale Serbe. Elle a signé son entrée avec 26 points lors de la nette victoire de Koursk contre les Castors de Braine en première journée. Bienvenus à la piste aux étoiles.

En reste-t-il une, d’étoile, à laquelle les Villeneuvoises peuvent accrocher leurs espoirs ? Après la rencontre contre Nice, Joey Leedham nous le disait avec la sereine conviction que donne une grande expérience  : « Un match commence à zéro-zéro, avec une chance pour chacune des deux équipes« . Ce qui est sûr, c’est que les Guerrières seront sans pression. Dira-t-on « sans ambition » ? Ce n’est assurément pas le genre, ni de ces joueuses, ni de ce staff. Elles auront d’abord celle de montrer qu’elles peuvent jouer les yeux dans les yeux chez la meilleure équipe du continent. La bande à Fred Dusart vient de démarrer sa saison officielle par trois victoires en trois rencontres, dont une, en première journée de cette Euroligue contre une forte équipe de Polkowice. Un match comme celui à Koursk, c’est un de ces défis excitants qui comptent dans une carrière de joueuse de haut niveau. Au combat donc, en ayant en tête que de ce genre de choc naît parfois une étoile filante… qui peut filer jusqu’à l’improbable.

Le match peut être suivi (à partir donc, on le répète, de 18 heures) sur http://www.fiba.basketball/euroleaguewomen/17-18/videos/LIVE%F0%9F%94%B4-Dynamo-Kursk-RUS-v-ESBVA-LM-FRA-EuroLeague-Women-2017-18

Autres rencontres de cette deuxième journée : Polkowice/Sopron ; Galatasaray/Prague, Braine/Bourges.

A Koursk, il faudra croire (très fort) en son étoile was last modified: octobre 17th, 2017 by Marc Delgrange

Commentaires